Retour page d'accueil

 

LA QUESTION JUIVE
“Et ils tomberont sous le tranchant de l’épée, et seront menés captifs parmi
toutes les nations ; et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations jusqu’à
ce que les temps des nations soient accomplis” — Luc 21 : 24.

     suite…     Préparatifs en vue du règne de Christ


Certains peuvent dire : nous voyons les Juifs de retour à Jérusalem, après leur absence de plus de dix-huit siècles depuis le temps de leur rejet en 70 après J.-C., et se cramponnant de manière très précaire au milieu de leurs voisins arabes avides de leur pays. Leur existence est menacée, non seulement à Jérusalem, mais aussi en Palestine en général. Que signifie cette prophétie ? Pour répondre, nous demandons : Que pensez-vous que notre Seigneur voulut dire lorsqu’Il déclara que Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis ? Pensez-vous que ce que le Seigneur voulait dire en parlant de l’écrasement de Jérusalem était le fait de marcher sur les pierres et dans les rues de Jérusalem ? Si oui, vous étiez malavisés dans votre pensée. Jérusalem représente l’administration, le gouvernement, l’institution et le peuple juifs. Les Juifs avaient déjà été assujettis depuis des siècles avant la remarque de notre Seigneur — en fait, ils étaient sous la botte des Romains à l’époque où Jésus prononça ces paroles ; et ils continueraient à être sous la domination de ces gouvernements de nations “jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis”.

CONSOLEZ MON PEUPLE

Graduellement, le peuple juif est sorti de sa condition d’assujettissement, de persécution d’une durée de plus de dix-huit siècles. Le temps est venu où le Message leur a été annoncé, et l’est encore, tel qu’il est consigné en Ésaïe 40 : 1, 2 : “Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu. Parlez au cœur de Jérusalem, et criez-lui que son temps de détresse (souffrances) est accompli, que son iniquité est acquittée ; car elle a reçu de la main de l’Éternel le double pour tous ses péchés”. Comme cela est montré dans les Études dans les Écritures, cette prophétie fut accomplie en 1878 ; et toujours, depuis cette période, l’étoile du Judaïsme s’est élevée ; les Juifs, depuis lors, sont devenus plus prospères, comme eux-mêmes s’en rendent compte. Nulle part ailleurs ils n’ont été aussi florissants que dans ces États-Unis, où ils ont reçu leur plus grande bénédiction ; alors qu’en Russie et en Allemagne, ils ont été sévèrement persécutés et que, dans le futur, leur existence nationale sera attaquée, dans ce qui est désigné par les Écritures comme la Détresse pour Jacob.


JÉRUSALEM NE SERA PLUS ASSERVIE

L’oppression des Juifs s’est atténuée. Dans le monde entier, les Juifs sont maintenant libres — même en Russie. Nous croyons que l’écrasement de Jérusalem cesse, en partie parce que le temps, pour les Nations, de maintenir Israël dans l’asservissement est terminé dans une large mesure.
          Depuis 1948, les Juifs ont un gouvernement national reconnu et établi en Palestine. Le gouvernement turc a depuis longtemps renoncé à gouverner. Nous annonçons à nos amis juifs que le temps de leur défaveur et les Temps des Nations ont cessé, mettant fin, de cette façon, à la soumission non juive du peuple de Dieu. Il y a quelques années, nous avons attiré leur attention sur le fait que les Temps des Nations s’achevaient rapidement ; et, incidemment, le Message s’est étendu aux divers pays du monde où vivent des Juifs, puisqu’il avait été imprimé en yiddish et en allemand. Ce Message leur a apporté la paix, en leur parlant de leur rétablissement et en leur signalant cette période même. Quelle a été leur bénédiction d’aller et de prendre possession de leur pays dont il était prophétiquement déclaré qu’il leur appartenait. Nous avons pu leur dire que les Temps des Nations ont expiré et que les Nations Unies leur ont accordé un petit territoire (de la taille du New Jersey) en Palestine, comme étant leur nation. Nous ne savons pas dans combien de temps ils seront en pleine possession de toute la Palestine, mais elle sera à eux au temps convenable de Dieu d’après la promesse divine.

LES ATTENTES DE L’ÉGLISE

Puisque l’accomplissement des diverses prophéties concernant le temps démontre que les méthodes d’agissement de Dieu semblent lentes, il se peut que quelqu’un dise que la phase terrestre du Royaume ne sera pas inaugurée avant de nombreuses années. Notre réponse est : nous ne sommes pas prophètes ; nous croyons simplement que nous sommes arrivés au moment “où les signes des temps” indiquent qu’il se peut que le grand Temps de Détresse atteigne bientôt son apogée et que la Détresse pour Jacob suivra. Si le Seigneur nous donne quelques années de plus ici, avant que le Rétablissement commence et que s’ouvre le “grand chemin de sainteté”, nous serons très heureux de pouvoir être ici, attendant l’inauguration de la Nouvelle Alliance et les bénédictions du Royaume. Nous sommes certains que tous les enfants vraiment consacrés de l’Éternel seront heureux aussi d’être présents dans la préparation en vue de cet événement.
          Rien ne pourrait nous persuader de nous départir de cette connaissance de Dieu et de Son Plan dans laquelle nous nous réjouissons aujourd’hui. Dans le monde entier, ce qui fait paraître le peuple du Seigneur joyeux, ce n’est pas la beauté particulière de l’extérieur, mais la Lumière de l’intérieur, la Lumière de la Connaissance de la Vérité divine dans nos cœurs. Cette Lumière, en brillant au travers de ces vases terrestres, réjouit le cœur et est réconfortante. Nous ne pouvons imaginer rien de meilleur. Comme le dit le poète : “Elle satisfait mes désirs ardents, comme aucune autre chose ne peut le faire”. Nous sommes heureux d’être coouvriers avec Dieu ; et bientôt nous serons Ses associés dans le Royaume.

LES PROMESSES DU SEIGNEUR

Faites un retour en arrière dans le temps et observez comment les promesses du Seigneur se sont accomplies pendant la période de la Moisson de l’Âge de l’Évangile, et comment elle a été, comme le dit le Seigneur, un temps béni de rafraîchissement de Vérité, porté à la connaissance des veilleurs fidèles qui étaient présents et bénéficiaires du message de la prophétie de Daniel. Écoutez les paroles du prophète concernant la période depuis 1874, et notez comment sa prophétie s’est accomplie : “Bienheureux celui qui attend et qui parvient à mille trois cent trente-cinq jours” — la félicité de ceux qui ont vécu depuis 1874 (Dan. 12 : 12).
          Quelles bénédictions avons-nous reçues ? De même que la Bible nous l’a dit, de même en a-t-il été. Ceux qui ouvrent leur cœur au Seigneur trouvent que, non seulement Il entre et soupe avec eux, mais qu’Il devient leur serviteur, les console et leur sert “la nourriture au temps convenable” (Matth. 24 : 45). Ceci rend compte de toutes ces vérités bénies dont nous nous régalons depuis que nous sommes entrés dans la lumière de la Vérité présente. Elle prouve que ce divin Plan des Âges ne provient pas d’un être humain, pas plus qu’il n’est un plan ou arrangement humain ; car aucun être humain n’est capable de mettre en lumière ces choses glorieuses de la Parole de Dieu.
          En faisant un retour en arrière sur les mille huit cents années passées de vains efforts d’hommes et femmes capables et bons, pour faire ressortir de la Bible quelque chose de raisonnable et d’harmonieux, nous ne trouvons rien de satisfaisant. Au contraire, nous avons honte de toutes les croyances du passé. Même celles qui ont été fabriquées au cours du siècle dernier ne satisfont les désirs ardents de personne. Ceux qui sont payés pour les prêcher ont honte de le faire, et les dissimulent autant que possible. Notre Seigneur déclara qu’à Sa Seconde Venue, Il servirait “des choses nouvelles et des choses vieilles” ; et il en a été ainsi. Non seulement des choses nouvelles sont portées à notre attention concernant la gloire du Royaume à venir et l’œuvre durant les mille ans du Règne de Christ, mais des choses vieilles se révèlent à nous avec une lumière plus claire et meilleure. Parmi celles-ci se trouve la doctrine de la Justification par la Foi, que frère Luther prêcha il y a plusieurs siècles, et qui, nous le pensions, avait été correctement formulée et parfaitement comprise. Maintenant, nous découvrons que nous n’avions pas du tout compris la Justification par la Foi. Les braves gens prêchaient aussi la Sanctification. Lorsque nous arrivâmes à une compréhension biblique du sujet de la Sanctification, tout ce que nous connaissions auparavant sembla puéril et contradictoire. Comme ces doctrines devinrent magnifiques et harmonieuses ! Ensuite, il y a les types de Lévitique, qui représentent tous les glorieux aspects du Plan divin. Tous ces sujets bien connus brillent maintenant comme étant nouveaux, ayant été mis à jour par notre grand Maître, qui fait le service, qui donne la “nourriture au temps convenable”, “des choses nouvelles et des choses vieilles”.
          Prenez la doctrine du Baptême, qui a été prêchée pendant tous ces siècles passés. Maintenant, nous découvrons que nous n’étions pas au courant qu’elle a rempli des volumes. Quand nous en arrivons à une compréhension du sujet du Baptême, c’est magnifique, grandiose ! Nous n’avions jamais supposé qu’elle avait autant de signification. La raison de cet accroissement de connaissance est que nous vivons dans la période bénie mentionnée par le Prophète Daniel, “Bienheureux celui qui attend et qui parvient à mille trois cent trente-cinq jours” (Dan. 12 : 11, 12). En d’autres termes, comme il en a déjà été fait mention, les membres du peuple de Dieu qui vivent maintenant, après l’expiration des 1335 jours symboliques, sont bénis par davantage de révélations de la Vérité séculière et religieuse (539 ap. J.-C. + 1335 = 1874 ; Études dans les Écritures Vol. 3, pp. 73-83). Ce progrès en connaissance a béni chaque trait de l’effort humain, et non seulement la sphère religieuse, de sorte qu’il continue à influer tous ceux qui vivent aujourd’hui. Nous vivons dans la période pendant laquelle Dieu a répandu sur nos cœurs et sur nos esprits — la facette la plus importante de l’instruction — les applications spirituelles de cette joie, de cette paix et de cette bénédiction citées par le Prophète ; mais cela ne s’est pas produit en une heure, en une journée ou en une année. Il s’est agi d’un déroulement graduel de Vérité divine. Ce rayon de Vérité divine brille de plus en plus, à mesure que nous approchons du Royaume millénaire (Prov. 4 : 18).

Retour page d'accueil